Le Magazine - le numéro

Numéro #1181 – Novembre 2020

Jean-Marie GARDE
Président de la FGVB

Bordeaux évolue, l’Union Girondine aussi

Quatre-vingt-dix-neuf ans. L’Union Girondine des Vins de Bordeaux aura 99 ans dans quelques semaines et pourtant, le magazine, référence de l’information viticole en Gironde, évolue.

Faut-il s’en étonner ? Pas du tout. Notre vignoble est plus que millénaire, et chaque génération, chaque épreuve économique ou environnementale nous oblige à le réinventer. 

Dans ces moments difficiles que nous traversons, dans les obstacles à la commercialisation que nous rencontrons (confinement, couvre-feu, taxes), il nous faut garder le lien continuer d’échanger dans la sérénité. L’Union Girondine est notre lien, une source d’information, et aussi, pour l’ensemble de nos appellations et des acteurs qui les composent, une capacité d’expression sur nos pratiques, nos actions et nos initiatives.

Mais la capacité à surmonter les épreuves ne trouve de sens que dans la solidarité et le mouvement collectif. Il est des actes qui aujourd’hui vont dans le sens de cet esprit collectif qui nous anime.

Les députés ont voté un allégement de charges de nos entreprises, en fonction des degrés de perte de chiffres d’affaires. Nous souhaitons que le gouvernement entende le message des parlementaires qui sont élus de nos terroirs, et qui sont à l’écoute des difficultés que traverse notre filière.

Le conseil spécialisé de France AgriMer vient de valider une aide au stockage de 40M€ pour 6 et 8 mois, à partir de 100 hectolitres. 

Le Parlement européen a voté la prolongation des autorisations de plantations au-delà de 2030. Et accepte ainsi que nos appellations d’origine contrôlées puissent, collectivement, adapter les productions à la demande. 

Nous sommes en Gironde 6000 viticulteurs, 45 appellations. Nos différences sont notre fierté, mais notre unité demeure notre force. Aujourd’hui plus encore, gardons le lien. 

Sommaire

Xavier Coumau :  » Les courtiers assurent 70 à 80 % du marché  » 

Millésime 2020, encore une année hors norme 

Le réseau Gaïa veut agir pour les femmes du monde agricole 

L’aide au stockage du vin se met en place 

Déclaration de récolte 2020 : les procédures et conseils pratiques 

Point de vue – Pourqoi faudrait-il arracher ? 

Le Mois de la bio : se renconter et échanger 

Convention collective et prix-faits : les partenaires sociaux autour de la table 

le recensement agricole 2020 est lancé 

Pépinières viticoles :  » Nous avons besoin de visibilité  » 

Salons et manifestations s’adaptent dans l’attente d’une nouvelle respiration 

Constatation des cours des vins de la Gironde et du Bergeracois 

Yes We Wine, une application qui éclaire sur les critères de dégustation

Marché des vins de Bordeaux 

Les députés votent des réductions de charges pour les viticulteurs 

Les IGP surfent sur la crise, les AOC résistent 

Actualisation des loyers des terres nues et bâtiments d’exploitation 

Xavier Planty :  » Je ne travaille pas mon sol et ma vigne se porte trés bien  » 

2020, année hors norme : des vinifications en conséquences 

Transition  » zéro herbicide  » se former au désherbage mécanique 

Glyphosate : une baisse de 80% dès 2021

Des innovations pour révolutionner la viticulture 

Fiche IFV  – Projet Alt’Fongi Biocontrôle : Bilan des essais oïdium (2019 – 2020 ) 

Le chêne-liège gascon, le futur eldorado du bouchon 

Les formations proposées par la Chambre d’agriculture de Gironde 

Le nouveau programme de recherche et d’expérimentation du CIVB 

Variétés résistantes au mildiou et a l’oïdium, quel potentiel oenologique ? 

Récupération des capacités olfactives : quel entraînement aprés la COVID-19 

Bordeaux Wine Trip : l’oenotourisme commence par les voisins 

Du swing, du vin et du partage : la vie ! 

Article du magazine

×
×

Panier

X