Le Magazine - le numéro

Ne baissez pas les bras !

Jean-Marie GARDE
Président de la FGVB

Rarement l’avenir aura été aussi incertain. La sortie de la pandémie laissait espérer un redémarrage économique et des perspectives de commercialisation positives…
Ces espoirs se sont figés avec le conflit qui meurtrit l’Ukraine. Et les effets collatéraux se traduisent par une accélération de l’inflation qui vient exploser les coûts d’exploitation de nos entreprises. Nous le subissons au quotidien dans nos achats de fournitures, dans nos approvisionnements. Or, il est très difficile de répercuter ces hausses sur nos prix de vente.
Cette situation hors norme ne doit pas nous faire baisser les bras, au contraire. Nous avons accompli d’énormes efforts pour faire progresser la qualité de nos vins et améliorer notre respect de l’environnement au cours des dernières années. Et la poursuite de ces efforts constitue la seule voie d’avenir possible si nous voulons répondre aux attentes des consommateurs et relancer nos marchés.
Dans ce contexte, nous devons aller au contact de nos clients, jamais nos vins n’ont été aussi qualitatifs et nous devons mieux le montrer. À cet égard, vous pouvez bénéficier d’une participation à vos frais d’animation des lieux de vente de vos clients (Cavistes, CHR, GMS…) dans le cadre de l’opération « Bordeaux à vos côtés » mise en place par le CIVB jusqu’à la fin de cette année en France et en Belgique et je vous encourage vivement à y participer.
Certains évoquent l’IGP ou les VSIG comme étant des alternatives à l’AOC. Cette solution, qui n’est pas nouvelle, est à étudier avec prudence car sa condition de réussite reposera sur l’existence préalable de contrats avec les acheteurs.
Je reste convaincu que l’avenir de Bordeaux passera par une meilleure valorisation des AOC qui nécessitera sans doute une réduction de notre offre afin de retrouver un équilibre avec la demande.

Sommaire

P. 6 – Claude Gaudin, président de l’ODG Médoc Haut-Médoc Listrac-Médoc : « Nous devons être ambitieux pour nos vins »

P. 8 – Primeurs 2022 : le retour enfin !
P. 10 – Protection contre le gel :les précautions à prendre
P. 11 – Gel : dispositif de soutien pour les viticulteurs assurés
P. 12 – Syndicat des Bordeaux : l’incertitude regagne les marchés
P. 14 – Les salariés agricoles de France ont tenu congrès à Blanquefort
P. 15 – Salon international de l’agriculture : le marathon diplomatique de la filière
P. 16 – Concours de taille en Gironde : un Libournais s’impose en Médoc

P. 26 – Constatation des cours des vins de la Gironde et du Bergeracois
P. 27 – Les volumes de vrac repartis à la hausse
P. 28 – Foire aux vins d’automne : Bordeaux résiste dans un contexte morose
P. 29 – L’UCVA a connu une activité en forte hausse

P. 37 – U-Label : dématérialiser les futures mentions obligatoires sur l’étiquette

P. 38 – La Région Nouvelle-Aquitaine ambitionne le rôle de leader dans le biocontrôle
P. 39 – Biocontrôle, de l’enjeu aux usages
P. 40 – « L’enjeu du biocontrôle est de faire baisser les intrants et d’être efficace »
P. 42 – Biocontrôle : un secteur innovant et en plein essor
P. 43 – Une stratégie de biocontrôle prometteuse pour lutter contre le court-noué
P. 46 – État de la pharmacopée sans CMR au vignoble
P. 52 – Lutte passive contre le gel : envisager l’ensemble des aléas s’impose
P. 53 – Affiner ses prévisions météo en comparant les modèles à disposition
P. 54 – GDON des Bordeaux : l’année 2021 au rythme de la cicadelle
56 – Quels parcours pour un échantillonnage optimal du rendement en viticulture ?
P. 59 – Fiche IFV – Protection du vignoble : Web Alerte Vigne devient Smart
P. 61 – Rencontres viticoles d’Aquitaine : la viticuture échange avec les chercheurs

P. 63 – La créativité de Picasso en lumière à la Cité du Vin

P. 32 – Une charte entre exploitations et établissements de travaux viticoles

Article du magazine

×
×

Panier

X