Le Magazine - le numéro

Bordeaux, un attrait toujours renouvelé

Jean-Marie GARDE
Président de la FGVB

Après une année éprouvante pour tous au plan climatique, avec une récolte trop faible pour nombre d’entre nous, la fin des vinifications a été accueillie avec soulagement. Nous pouvons maintenant nous consacrer aux actions commerciales.

Je souhaite revenir sur plusieurs facteurs d’optimisme pour les mois à venir. La commercialisation des vins de Bordeaux est en progression, de 9 % sur un an à fin septembre pour 4,2 millions d’hl. Les prix du vrac, s’ils restent insuffisants, remontent avec en moyenne 1 100 € le tonneau de Bordeaux rouge (millésime 2020) en octobre.
Nos exportations montrent une belle dynamique avec une progression de 15 % sur un an et + 34 % en valeur avec, c’est à souligner, une croissance marquée sur les marchés moins valorisés comme l’Allemagne ou les Pays-Bas en Europe, et notamment la Corée du Sud en Asie.

Continuer à remonter la pente collectivement nécessite les efforts de chacun. Aussi je vous engage à participer aux différentes tournées des vins de Bordeaux qui seront organisées par le CIVB en 2022. Elles vous aideront à mettre en avant vos vins chez vos clients cavistes, restaurateurs ou distributeurs. Et nous devons rester optimistes car le contact direct avec les consommateurs montre que Bordeaux conserve une bonne image et des rapports qualité prix très attractifs.

Ce contact direct, nous le vivons à chaque « portes ouvertes » dans nos appellations. Ces moments d’échanges humains, de convivialité, de dégustation, de pédagogie, nous montrent un attrait toujours renouvelé pour nos productions, pour notre métier, pour notre filière. La présence des jeunes adultes, soucieux de découvertes, exigeants, nous rassure : la confiance qui nous est accordée est vive, et elle est source de motivation pour consolider nos marchés existants et en conquérir de nouveaux.

En vous souhaitant de belles fêtes de fin d’année.

Sommaire

P 6 : David Amblevert : « Jamais la pépinière viticole n’a autant été au cœur des décisions de la viticulture »

P 8 : Vers une réforme de l’assurance multi-risques climatique

P 10 : Production viticole mondiale : L’une des plus faibles récoltes depuis 20 ans

P 11 : Retraites agricoles
une revalorisation des pensions de 100 € de plus par mois

P 12 : « Quel vin pour demain ? »
Trois regards croisés pour faire le point

P 14 : Le CIVB à la rencontre des vignerons

P 15 : Nouveau programme d’aide à la protection contre les aléas climatiques

P 16 : Votre nouveau site pro :
bordeauxconnect.fr

P 19 : Cahiers des charges : une mutation volontariste engagée par les AOC de Gironde

P 20 : Agenda

P 28 : Constatation des cours des vins de la Gironde et du Bergeracois

P 9 : Sorties, vrac, export : la croissance perdure

P 30 : Comment préparer efficacement ses salons ?

P 32 : Caves coopératives : Récolte en baisse et réflexions sur l’offre

P 34 : Vinéa Énergie transforme les ceps arrachés en combustible

P 35 : Autorisations de plantation : des exceptions au principe d’incessibilité

P 38 : Vente en ligne de boissons

P 40 : Variétés résistantes :
où en est-on en Gironde ?

P 44 : PNDV Tour : échanger les savoirs sur le dépérissement du vignoble

P 46 : La sécheresse inhibe
les symptômes de l’esca

P 48 : Des pistes de recherche pour limiter les contaminations primaires
du mildiou

P 51 : Couverts végétaux, le grand engouement

P 52 : Matinée des œnologues
La microbiologie, de la vigne au vin

P 53 : Fiche IFV – Protection du vignoble : une assurance récolte couvrant les dégâts causés par les maladies cryptogamiques en expérimentation

P 56 : La MSA lance le site monprojetdechai.fr

P 57 : Le rôle du diaphragme comme résistance naturelle à la nécrose générée par les plaies de taille

P 64 : Vendanges du Savoir : terrain et digital

P 62 : Tout savoir sur les concours 2022

P 60 : Chambre d’agriculture de la Gironde : les formations filière viticole en 2022

Article du magazine

×
×

Panier

X