La taxe US sur les vins suspendue pour 4 mois

Vendredi 5 mars en fin de journée, l’Union européenne et les États-Unis d’Amérique ont annoncé une suspension pour 4 mois des droits de douane punitifs (25 % sur les vins et eaux-de-vie de vins) sur leurs produits respectifs dans le cadre du contentieux Airbus/Boeing.
Début janvier 2021, à quelques jours de la prestation de serment du nouveau Président des États-Unis, Joe Biden, la Fédération européenne des vins d’origine (EFOW) appelait avec l’ensemble de la filière viti-vinicole européenne à un moratoire sur les taxes de part et d’autre de l’Atlantique. Ce moratoire avait pour objet de laisser le temps de négocier un nouvel accord-cadre sur le financement des avions civils et de mettre fin au conflit entre Airbus et Boeing. Cet appel à un moratoire avait été soutenu par de nombreux parlementaires puis par le gouvernement français.
Entre l’espoir suscité par l’élection du 46e président des États-Unis et la situation d’impuissance dans laquelle se trouvait la filière depuis le mois d’octobre 2019, nombre de responsables politiques invitaient à la prudence quant à l’issue de ce conflit. Tout s’est joué sur un échange au plus haut niveau pour aboutir à cette solution satisfaisante à court terme, même si elle ne dégage pas encore complétement l’horizon commercial du troisième marché des vins de Bordeaux à l’exportation.
La suspension a eu pour effet d’exonérer de taxe tous les vins expédiés mais non encore arrivés sur le territoire des États Unis au 5 mars dernier. Plusieurs exportateurs, viticulteurs comme négociants, nous ont fait part d’un redémarrage des commandes de leurs importateurs depuis cette date, ce qui est une très bonne nouvelle dans le contexte actuel.

×
×

Panier

X