Comment Terra Hominis a sauvé le Château Saint-Grégoire

La famille Gancel-Goirand, à Prignac-en-Médoc.
C’est un financement participatif qui a donné une seconde vie à l’exploitation du Médoc, en 2020. Près de trois hectares du vignoble d’Ingrid Gancel et Grégory Goirand ont été rachetés en copropriété via Terra Hominis. Récit d’un sauvetage inespéré. 2020 aura bien été une année à nulle autre pareille pour Ingrid Gancel et Grégory Goi- rand : en quelques mois, leur


Ce contenu est réservé aux abonnés du site. Si vous êtes un abonné existant, veuillez vous connecter.

Connexion pour les utilisateurs enregistrés
×
×

Panier

X