5000 inscrits du monde entier pour participer aux Primeurs

Les Primeurs, temps fort de l’activité des Grands Crus, ont débuté ce lundi au Hangar 14 à Bordeaux. L’Union des Grands Crus de Bordeaux a enregistré près de 5 000 inscrits. Et renoue avec une fréquentation d’avant Covid. Cette année, la fréquentation est fortement européenne, beaucoup d’Américains, et une délégation asiatique constitués de Japonais, et de Chinois vivant en Europe (les visas étaient difficile à obtenir du fait du Covid).

Cette semaine des Primeurs se poursuit dans les Châteaux du Bordelais. Ce millésime 2021, qui a subi le gel au printemps, un été maussade et fortement impacté par le mildiou, puis un mois de septembre clément et ensoleillé a été pour de nombreux châteaux un millésime prise de risque : « Nous avons vendangé nos merlot le 28 septembre, confiait une responsable d’exploitation du Libournais. Nous avons attendu une maturité optimale pour ne pas avoir recours à la chaptalisation. » La grande majorité des vins dégusté montraient du fruit, du corps, et en fin de bouche de la fraicheur. Si 2021 ne s’annonce pas comme le millésime de la décade, force est de constater qu’il a des atouts organoleptiques pour une évolution positive dans le temps.

L’an dernier, les dégustateurs accrédités étaient moins nombreux. Et pour toutes informations sur les vins, ils devaient se contenter d’un QR Code. « C’est un vrai plaisir de retrouver du monde » souriait la responsable commercial d’un cru du Médoc. Le vin est fait pour être partagé, de sa première dégustation professionnelle, jusqu’au repas de famille ou de fête pour égayer ses convives.

×
×

Panier

X