Je m'abonne au magazine de l'Union Girondine S'abonner

Article du magazine numéro #1142 - Avril 2017

" Je bois ce que je crois " : de l'influence de l'étiquette sur la perception gustative d 'un vin

" Je bois ce que je crois " : de l'influence de l'étiquette sur la perception gustative d 'un vin

Si les exigences de constance de la qualité sont valables pour n’importe quelle marque associée à n’importe quel produit, la volonté de transformer une indication de terroir en véritable marque " Bordeaux " impose également d’autres  obligations : il faut assurer une forme d’homogénéité acceptable de la qualité des vins bénéficiant explicitement de la signature générique " vins de Bordeaux " ou " Bordeaux ".