Je m'abonne au magazine de l'Union Girondine S'abonner

Article du magazine numéro #1159 - Novembre 2018

Dans quelle démarche environnementale m'engager ?

Dans quelle démarche environnementale m'engager ?

Dans quelle démarche environnementale m'engager ?

Bio, HVE, SME, AREA, Terra Vitis, Agri-confiance… : de nombreuses démarches de certification existent. Difficile de s’y retrouver ! Pour choisir celle qui vous correspond le mieux, il faut se poser les bonnes questions dès le départ. Bien cibler son objectif et les moyens à y consacrer en terme de temps, d'implication des salariés, de coût…

Première question : pourquoi s'engager dans une démarche environnementale. Pour améliorer vos pratiques et réduire leur impact sur l’environnement et la santé ? Pour valoriser vos efforts et vous démarquer vis-a-vis de la concurrence ? Pour pérenniser votre entreprise en associant vos salariés ? Pour répondre à une demande spécifique de vos clients ou à un cahier des charges ? Pour accéder aux aides publiques ? Selon l'objectif, on s'orientera vers l'une des trois grandes démarches :

- démarche de management basée sur le principe de l’amélioration continue : le Système de Management Environnemental (SME) du vin de Bordeaux est une démarche collective, structurante et adaptable. Elle donne accès aux certifications Haute Valeur Environnementale et/ou ISO 14001, norme internationale reconnue à l'export.


- démarches historiques basées sur les principes de l'Agriculture raisonnée, durable ou production intégrée : Terra VitisR, AREA, Agriconfiance… Elles sont aujourd’hui regroupées au niveau de la certification environnementale mise en oeuvre suite au Grenelle de l’Environnement avec 3 niveaux (voir ci-dessous). Il s’agit d’une certification française.


- démarche basée sur les pratiques (non-utilisation de produits issus de la chimie de synthese en particulier) permettant une certification du produit : certification Bio et biodynamie. Il s’agit d’un règlement européen.

Les 3 niveaux de certification issue du Grenelle

Pour permettre de s’y retrouver au milieu de cette multitude de certification, le ministère de l’Agriculture a instauré une démarche volontaire pour faire connaitre et reconnaitre les exploitations engagées dans des bonnes pratiques environnementales en dehors des certifications produits (bio). La certification a été conçue selon une logique progressive pour rendre lisible l’ensemble des démarches existantes, en particulier via l’équivalence du 2ème niveau.

Niveau 1

Respect des exigences environnementales de la conditionnalite PAC et réalisation d’une évaluation sur le niveau 2 ou 3. Ce niveau n’est pas certifiable et valorisable et permet avant tout de sécuriser les contrôles PAC et vérifier le respect de la base règlementaire. Pour la filière vitivinicole, il vaut mieux privilégier directement le niveau 2.

Niveau 2

Respect d’un référentiel de 16 exigences réparties en quatre modules : biodiversité, phytosanitaire, fertilisation, ressource en eau. L’intérêt de ce niveau est avant tout l’équivalence possible avec les dispositifs existants.
Aujourd’hui plus de 40 démarches ont l’équivalence avec ce niveau 2 dont les déarches historiques en vigne : Terra Vitis, Aréa, SME, certaines démarches Agri-confiance de caves coopératives... En tout, cela représente près de 12 000 agriculteurs au niveau national.
Attention, si toutes les démarches ont l’équivalence niveau 2, elles sont très différentes les unes des autres.

Niveau 3

Certification HVE (Haute Valeur Environnementale). Contrairement aux démarches historiques, il s’agit ici de répondre à des indicateurs de performance environnementale. Elle est complémentaire à la démarche de niveau 2 qui fixe des objectifs de moyens. Pour la filière vitivinicole, la certification niveau 2 (Terra-Vitis, SME) est souvent la véritable démarche environnementale de l’exploitation, le niveau 3 permettant de valider et valoriser les efforts réalisés.
Une exploitation ne peut pas être certifiée de niveau 3 sans passer par le niveau 1 ou le niveau 2.

 

 

AREA

UNE DÉMARCHE RÉGIONALE QUI VA À L'ESSENTIEL

A l'initiative du Conseil régional d'Aquitaine, cette démarche s'adressait, au départ, aux exploitations bénéficiant d’aides publiques, pour les engager vers une démarche de certification environnementale. Il s’agit de respecter un référentiel de 10 mesures autour des sept enjeux définis au niveau régional : fertilisants, biosécurité, produits phytosanitaires, effluents, biodiversité, énergie et irrigation.

Pourquoi cette démarche ?

- elle permet de répondre aux objectifs environnementaux définis localement, en particulier en Gironde avec la prise en compte de l’accord cadre vitivinicole de la filière des vins de Bordeaux.
- il n'existe presque aucun surcoût pour l’entreprise. Les frais d’accompagnement par un référent agréé, les formations et les coûts de la certification sont pris en charge par le Conseil Régional en grande majorité.
- une formation sur la thématique majeure qu'est l'agronomie et la gestion des sols.
- les efforts engagés peuvent faire l'objet d'une communication auprès des clients. Le logo Area peut être utilisé sur les éléments de communication (site internet, courrier, panneaux…).
- pour les exploitations viticoles c’est un tremplin pour accéder ensuite à la certification HVE, le niveau 2 étant plus adapté que le niveau 1.

Pour qui ?

Cette certification concerne tout type d’exploitation agricole. Au-delà des exploitations engagées dans un dossier d’aide, la certification AREA est une base concrète qui permet de garantir des objectifs de moyens, une bonne connaissance du contexte environnemental de son exploitation et de limiter les risques de pollutions ponctuelles (mise aux normes des effluents en particulier).
Pour la filière viticole, il s’agit d’une démarche qui va à l’essentiel pour accéder au niveau 2 de façon simple et pragmatique. Pour des exploitations souhaitant aller plus loin (démarche structurante), le SME des vins de Bordeaux et Terra-Vitis seront plus adaptés.

Pour en savoir plus :

Il y a plus de 40 référents agréés en Gironde de 20 structures différentes pour vous accompagner. Au niveau de la chambre d’Agriculture vous pouvez contacter un des référents pour vous permettre de situer l’exploitation par rapport aux mesures du référentiel de certification : Lucas Lebur - Service entreprises - 06 77 05 61 67
Emmanuel Chaumarat - Antenne Adar de Coutras-Guîtres-Lussac - 06 71 00 07 28
Marie-Hélène Martigne - Antenne Adar Haute-Gironde - 07 87 16 57 66
Geneviève Caillard - Antenne Adar du Médoc - 06 21 24 14 56
Lucie Rousseau - Service Vigne et Vin - 06 88 33 42 47
Yann Montmartin - Service Vigne et Vin - 06 85 03 92 83

 

Terra Vitis

UNE DÉMARCHE NATIONALE SPÉCIFIQUE À LA VITICULTURE

Terra Vitis exprime en latin le lien étroit et indissociable entre la vigne et le terroir. Seule certification spécifique à la viticulture, Terra Vitis est une démarche d’amélioration continue pour les vignerons qui souhaitent réduire l’impact de leur activité agricole sur l’environnement. Créé en 1998 dans le Beaujolais, ce réseau jouit de près de vingt années d’expérience dans tous les vignobles français. La démarche s’articule autour des trois piliers de l’agriculture durable : économique (assurer la pérennité de l’exploitation), environnemental (réflexion écoresponsable à chaque étape de la production), sociétal (l’Homme, producteur ou consommateur, est au centre du projet agricole). Pour faire progresser les vignerons dans leurs pratiques et répondre à la volonté d’innovation et d’évolution, le cahier des charges est remis à jour chaque année par un groupe constitué de vignerons élus et de conseillers viticoles des chambres d’Agriculture. Ceci assure une parfaite cohérence entre les engagements pris et la réalité du terrain. Ainsi Terra Vitis, c’est un cahier des charges " les deux pieds dans la terre ".

Pourquoi cette démarche ?

- une certification spécifique à la viticulture.
- une certification " produit " qui permet de valoriser et de communiquer sur les bonnes pratiques de l’exploitation dès la bouteille, mais également une certification de toute l’exploitation viticole qui permet au vigneron de réfléchir à l’ensemble des leviers (humain, technique, organisationnel) pouvant améliorer la durabilité de ses pratiques.
- un réseau de plus de 7 00 adhérents répartis en France au sein duquel tous types d’exploitations sont représentées.
- une signature reconnue pour l’export comme aux États-Unis, au Canada, en Scandinavie, aux Pays-Bas ou au Japon.
- un réseau de communication " moderne " sur la toile, au plus près des professionnels et du grand public via le site w eb et les réseaux sociaux (Facebook, Twitter, Instagram).
- des outils pour c ommuniquer en salon ou au domaine, à la disposition de tous les vignerons certifiés (logo, affiches, kakemono, polos, argumentaires).
- un contrôle annuel interne qui permet de " garder le cap " et d’échanger avec l’animateur régional (interlocuteur privilégié des vignerons certifiés) et des contrôles externes tous les 5 ans qui officialisent la certification.
- un cahier des charges basé sur les trois piliers du Développement Durable pour préserver avant tout la biodiversité et les ressources naturelles, tout en veillant à assurer la compétitivité des exploitations.

Pour qui ?

La certification Terra Vitis est ouverte à tout type d’exploitation viticole (cave particulière, maison de négoce ou cave coopérative) sur l’ensemble des vignobles français. Elle s’adresse à tous ceux qui souhaitent mettre en place un cadre de  travail qualitatif et affirmer : « j’ai de bonnes pratiques et je le prouve ! ».

Pour en savoir plus :

Rendez-vous sur www.terravitis.com, https://fr-fr.facebook.com/terravitis.durable et https://twitter.com/terravitis et contactez l’animatrice Terra Vitis du vignoble bordelais : Stéphanie Flores-Nagant – 06 23 93 59 18 - s.flores@gironde.chambagri.fr

 

SME du vin de Bordeaux

LA DÉMARCHE DE PROGRÈS PORTÉE PAR LA FILIÈRE

A l’initiative du CIVB, le SME du vin de Bordeaux est une démarche volontaire de progrès qui permet, par un travail individuel et de groupe, de structurer l’exploitation et de progresser en matière de gestion environnementale, à son propre rythme. Cette démarche bénéficie d’un accompagnement pour vous mettre à jour sur les points techniques, réglementaires et de management. Le point de départ est une analyse environnementale de votre entreprise, pour hiérarchiser les risques environnementaux sur l'exploitation, construire le plan d'action visant à les résoudre. Vous suivez ensuite un parcours de formation en collectif. La mutualisation des efforts et des moyens permet de lever les principaux obstacles (coûts, temps, formalisation et entretien du système) liés à la mise en place d’une norme de type ISO 14001 en termes de complexité, de formalisation, de coût et de temps de mise en place et d'entretien du système. Vous pouvez obtenir deux certifications,la certification HVE et/ou ISO 14001 selon le choix de l'entreprise en une démarche via l’adhésion à la 1ère association pour le SME du vin de Bordeaux.

Pourquoi cette démarche ?

- Pour un partage d’expérience via une démarche collective : les entreprises suivent les formations ensembles, les outils sont collaboratifs, les animateurs sont accrédités par le CIVB :
- mieux respecter l’environnement, les sols, les terroirs, la biodiversité et préserver la santé des exploitants et salariés.
- maîtriser ses consommations en eau, en énergie et en produits phytosanitaires et comparer ses performances.
- mieux structurer et manager son entreprise.
- se mettre en conformité réglementaire, selon une méthode éprouvée dans d’autres filières, et avec l’appui d’un groupe.
- valoriser l’image de son exploitation et obtenir une reconnaissance prouvant son engagement environnemental.

Le SME du vin de Bordeaux est reconnu par le ministère comme certification environnementale de niveau 2. L’ISO 14001, certification d’entreprise, est une valeur ajoutée à l’export. HVE offre la possibilité d’apposer le logo HVE sur l’étiquette pour une valorisation directe du produit.

Pour qui ?

Cette certification s’adresse à toutes les entreprises vitivinicoles de Gironde qui souhaitent s’investir dans l’amélioration et la pérennisation de leur outil de travail. Le SME est une démarche globale d’entreprise qui au-delà de l’amélioration environnementale, structure et sécurise l’entreprise.

Pour en savoir plus :

La diversité des animateurs accrédités SME vous permettra de trouver l’interlocuteur adapté à votre entreprise. De nouveaux groupes SME sont en cours de constitution pour démarrer en début d’année 2019.
Pour tout renseignement, veuillez contacter : Agathe Minot, responsable de l’association SME : 06 70 52 02 83 - agathe.minot@smevindebordeaux.fr

 

Certification HVE (Haute Valeur Environnementale)

UNE DÉMARCHE PERMETTANT DE VALORISER LE PRODUIT

Elle correspond au niveau 3 de la démarche de certification mise en place par le ministère suite au Grenelle de l’Environnement. Ce niveau permet l'obtention de la mention valorisante HVE (Haute Valeur Environnementale). En amont, la certification de niveau 1 ou 2 est obligatoire. Contrairement au niveau 2 qui correspond à des objectifs de moyens, le HVE fixe des objectifs de résultats avec des indicateurs qui évaluent la performance environnementale. Deux options existent :
Option A : approche thématique avec 4 enjeux : biodiversité, phytosanitaire, fertilisation et irrigation. Obligation note > ou = 10 pour chaque item.
Option B : approche globale avec 2 indicateurs, biodiversité et poids des intrants sur le chiffre d’affaires.

Pourquoi cette démarche ?

- valoriser son exploitation et ses produits avec la mention valorisante HVE dont le logo peut être apposé sur le produit.
- une démarche complémentaire au niveau 2 qui fixe des objectifs de moyens.
- le suivi des indicateurs permet un pilotage de l’exploitation, en particulier l’option A.
- le temps passé et les coûts liés à la certification sont limités. Elle peut être obtenue individuellement avec une préparation en amont (formation passeport HVE proposée par la chambre d’Agriculture et la Fédération des Vignerons Indépendants) ou via un cadre collectif (SME des vins de Bordeaux, cave coopérative et bientôt démarche Area HVE du conseil régional).
- cette certification permet de mettre en avant les efforts réalisés sur l’exploitation en terme de biodiversité (très présente sur le vignoble bordelais), mais également sur la gestion des produits phytosanitaires (en terme de réduction, d’alternative et de bonnes pratiques) et des fertilisants (reprise en main de l’agronomie).

Pour qui ?

Cette certification s’adresse essentiellement aux exploitations qui veulent valoriser leurs efforts sur le produit. Les viticulteurs ont la possibilité d’apposer le logo sur leur bouteille. Elle concerne également les exploitations qui souhaitent mettre en place un suivi des pratiques sur l’exploitation et se situer, avec la mise en place d’indicateurs autour des thématiques majeures que sont la biodiversité, les phytosanitaires et la fertilisation.

Pour en savoir plus :

Inscrivez-vous dès maintenant auprès du service formation de la chambre d’Agriculture (05 56 79 64 11 - formation@gironde.chambagri. fr) pour l'une des sessions passeport HVE organisée cet hiver: 7 sessions de 2 jours sont programmées entre novembre 2018 et avril 2019.

L'objectif : permettre à l'exploitation d’avoir une information complète sur cette certification, de se situer et de réaliser les calculs des indicateurs de performance environnementale HVE. Également au programme : la préparation d'un éventuel audit de certification. L'avantage de la formation, outre le coût limité, est de permettre d'échanger sur les indicateurs et les pratiques, et de s'approprier les calculs. L’autre possibilité est de passer par un cadre collectif via le SME des vins de Bordeaux en particulier. Si vous voulez plus d’informations sur le HVE contacter : Yann Montmartin, Responsable environnement et problématiques phytosanitaires de la chambre d'Agriculture - 05 56 35 00 00 - y.montmartin@gironde.chambagri.fr

 

Bio et Agri-confiance

Pour tout connaître de la certification en Agriculture Biologique, contactez le conseiller viticole de votre Antenne Adar. Et pour la démarche Agri-confiance, rapprochez-vous de votre cave coopérative.

 

La certification environnementale en chiffre

100 % du vignoble Bordelais sous certification environnementale : à terme c'est l'ambition affichée par la chambre d'Agriculture, le conseil régional, l'Etat et le CIVB. Et cet objectif qui pouvait sembler irréalisable il y a deux ans semble prendre forme. Avec en particulier la réflexion engagée pour intégrer l’obligation de certification dans de nombreux cahiers des charges (ODG, négoce, crus bourgeois…) pour répondre à la demande sociétale.

Quelques chiffres sur le département : 400 exploitations agricoles certifiées Area ; 80 viticulteurs Terra Vitis Bordeaux ; 800 entreprises engagées dans le SME des vins de Bordeaux dont 246 certifiées (ISO 14001 et/ou HVE) ; environ 300 exploitations viticoles certifiées HVE (individuelle ou via cadre collectif ) ; 500 exploitations en Bio ou Biodynamie ; plus de 380 exploitations en Agri-confiance via leur cave coopérative. Pourquoi pas vous ? Pour vous aider à choisir la démarche la mieux adaptée à votre exploitation, les conseillers de la chambre d'Agriculture vous accompagnent.

Yann Montmartin, chambre d'Agriculture de la Gironde