Je m'abonne au magazine de l'Union Girondine S'abonner

Article du magazine numéro #1147 - Septembre/octobre 2017

Confusion sexuelle : une application collaborative pour tous

Confusion sexuelle : une application collaborative pour tous

Confusion sexuelle : une application collaborative pour tous

Une nouvelle étape de l’engagement de la filière des vins de Bordeaux dans le développement durable et la RSE (Responsabilité Sociale des Entreprises) est proposée aux viticulteurs. Afin de réduire l’usage des insecticides, le Civb facilite l’accès aux solutions alternatives. Pour cela, le Civb met à disposition une application cartographique permettant aux viticulteurs de recenser les parcelles qu’ils souhaitent mettre en confusion sexuelle pour 2018 et après. Disponible depuis avril 2017 en phase de test, elle est désormais accessible à tous.

 

L’objectif de cet outil est de réduire les traitements phytosanitaires dans le cadre d’une démarche collective et mutualisée de lutte biotechnique.

Cette application est la vôtre ! N’hésitez pas à l’utiliser avant novembre 2017 pour la campagne 2018 !

 

Contexte

Dans le cadre du Plan National Dépérissement du Vignoble (ambition 3 : observatoire du vignoble) et du plan régional pour réduire l’utilisation des pesticides, le Civb souhaite créer une plateforme pilote d’observation et suivi du vignoble. A terme, cette plateforme sera constituée de multiples outils visant à apporter des éléments de réponse aux problématiques individuelles d’une exploitation viticole et aux problématiques collectives de la filière. Ces applications d’aide à la décision se veulent évolutives : nous les créons, vous les utilisez et commentez afin de les améliorer en permanence pour toujours plus de pertinence et efficacité.

Qu’est-ce-que c’est ?

Le premier outil réalisé permet le recensement des parcelles susceptibles d’être traitées par confusion sexuelle. Un prototype en interaction avec le SIG du Vin de Bordeaux a été réalisé en collaboration avec le GIP ATGeRi : " un expert de la cartographie au service de la décision ". Vous pouvez ainsi désigner très facilement les parcelles que vous souhaitez mettre en confusion sexuelle pour la campagne 2018 et les suivantes.

Quel est l’intérêt de cet outil ?

Tout d’abord, la mise en oeuvre de cette solution alternative de lutte biotechnique contre les tordeuses de la grappe permet la réduction de l’usage de produits phytosanitaires classiques en accord avec le plan régional. Cela permet de diminuer son impact sur l’environnement ainsi que son IFT. Ensuite, l’outil en lui-même est une plateforme déclarative de recensement des intentions individuelles de mise en confusions sexuelles par les exploitants dont les intérêts sont multiples. Après le pointage de ses parcelles souhaitées en confusion sexuelles et après validation de l’accord pour partager ses informations de localisation (aucune donnée nominative n’est partagée), l’utilisateur a accès à la localisation des parcelles des viticulteurs qui souhaitent les mettre en confusion sexuelle. Cette information permet une mise en relation et la création de réseaux pour entreprendre une démarche collective en partenariat avec d’autres viticulteurs et conseillers techniques.

Cette démarche collective est un facteur de réussite dans la mise en oeuvre de la lutte biologique par bien des aspects : simplification des parties techniques et administratives, réduction des contraintes de faisabilité économique (liées notamment à la surface totale de l’ilot confusé), mutualisation, voire réduction des coûts (fonction notamment des bordures de zones), échange et partage d’expérience, aide au financement via le Conseil régional,… Cette action est réalisée en collaboration avec la Région Nouvelle-Aquitaine, le Conseil départemental de la Gironde, la Draaf, avec la participation des Gdon, la chambre d’Agriculture de la Gironde, l’Inra et en liaison avec les fournisseurs et distributeurs de solutions de biocontrôles. Elle a bénéficié d’un soutien financier du Cniv dans le cadre du Pndv (Plan National Dépérissement du Vignoble).

Comment y participer/Comment ça marche ?

Le fonctionnement se veut simple et intuitif : 2 étapes suffisent.

1. Pour commencer, rendez-vous sur l’un des liens suivants : https://bit.ly/civb4 (raccourci) ou http://sigweb.bordeauxprof.com/confusion-sexuelle.aspx (lien complet) ou depuis https://www.bordeauxprof.com cliquez sur le lien CONFUSION SEXUELLE dans la partie ACTUS TECHNIQUES. La vue est automatiquement centrée sur l’ensemble de vos parcelles.

2. Cliquez sur les parcelles que vous souhaitez mettre en confusion sexuelle (cliquez plusieurs fois pour changer l'année de mise en confusion en accord avec la légende). Si vous le souhaitez, n’oubliez pas de confirmer le partage de vos données en cliquant sur les cases correspondantes sur la droite de l’écran. Cela permet aux autres viticulteurs de visualiser la localisation des parcelles que vous souhaitez mettre en confusion sexuelle et vous permet de visualiser leurs parcelles.

Et ensuite ?

Consultez régulièrement l’outil et n’hésitez pas à le faire connaitre autour de vous. Si d’autres viticulteurs à proximité immédiate de votre exploitation souhaitent entreprendre une démarche similaire de mise en confusion sexuelle et utilisent l’outil, vous pourrez en avoir connaissance via l’application et ainsi entreprendre une action commune en contactant un conseiller technique ou distributeurs de solution de biocontrôle. Attention, pour la réalisation des plans de pose et la commande  des diffuseurs, il est impératif que toutes vos parcelles soient  renseignées avant novembre 2017.

En complément nous suivrons informatiquement les dossiers de chacun pour vous transmettre une restitution en novembre 2017. A partir de ces éléments et en fonction des saisies des autres utilisateurs vous pourrez décider de poursuivre seul ou à plusieurs votre démarche. Vous pouvez adresser vos questions, remarques et commentaires à : sig@vins-bordeaux.fr

 Yann Slostowski - Civb - Service Technique - SIG
Tél. : 05 56 00 99 32 - email : sig@vins-bordeaux.fr