Je m'abonne au magazine de l'Union Girondine S'abonner

Numéro #1164 - Avril 2019

La sereine ascension des vins Bio

La protection du vignoble sans CMR

9 euros TTC

Édito

Hervé Grandeau, président de la FGVB

Variétés résistantes aux maladies, une des solutions d'avenir

Alors que la campagne de traitement commencera d’ici quelques semaines au vu de la précocité de la vigne cette année, nous devons nous interroger, dans un contexte de durcissement réglementaire et d’attentes sociétales  croissantes quant à l’usage des intrants, sur les moyens de réduire notre impact environnemental. Cette réflexion devra intégrer, dans un contexte économique tendu, la nécessité de produire les volumes nécessaires à la vie de nos exploitations et la maîtrise de nos coûts de production. Comme pour la plupart des problèmes complexes, c’est une combinaison de solutions qui nous permettra de répondre à cet enjeu majeur. Parmi celles-ci, citons l’utilisation des (nouveaux) produits de bio-contrôle, l’amélioration des techniques de pulvérisation et des outils d’aides à la décision mais aussi l’utilisation demain des nouvelles variétés résistantes aux principales maladies  mildiou, oïdium, black-rot). Sur ce point, beaucoup reste à faire car leur autorisation en AOC dépendra de la future PAC ; par ailleurs plusieurs centaines de variétés résistantes nouvelles seront classées au cours des dix  prochaines années et elles devront être étudiées sur le long terme pour vérifier leurs aptitudes agronomiques et oenologiques à produire, le cas échéant, des vins d’appellation. Précisons également que leur éventuelle utilisation en AOC serait encadrée, à la fois en termes de surfaces plantées (5 % de l’exploitation) et en volume (10 % d’un lot de vin), dans le cadre d’un protocole de suivi conclu entre les viticulteurs, l’INAO et l’ODG. Il ne s’agit donc  pas d’une remise en cause de l’AOC, mais bien d’une nouvelle page de la viticulture qui reste à écrire sachant que chaque appellation resterait libre d’intégrer ou non temporairement ces nouvelles variétés à son cahier des charges. Dans le contexte de durcissement à venir de la réglementation relative à la protection des riverains, éliminer a priori cette solution par dogmatisme ne constituerait pas une erreur mais une faute.

Sommaire

Entretien

- Anne-Lise Goujon, présidente de Vignerons Bio Nouvelle-Aquitaine

Actualité

- Élections européennes : la viticulture a besoin de l’Europe
- Conférence annuelle du Civb
- Juliana Camus
- Vinexpo Bordeaux 2019
- Les femmes et le vin
- La filière rend hommage à Alain Juppé
- Vins doux de Bordeaux : une nouvelle stratégie pour 2019

Actualité en bref

Nouvelles des AOC

Agenda

Economie

- Marché
- Constatation des cours des vins de la Gironde et du bergeracois
- Tranches de prix des contrats vrac
- Aéroport de Bordeaux Mérignac, la fréquentation s’envole

Social

- Semaine des métiers de la vigne et du vin
- L’épargne salariale plus attractive en 2019

Dossier Bio

- La sereine ascension des vins bio
- Les questions à se poser avant de se lancer
- Paroles aux viticulteurs
- La biodynamie en pleine effervescence

Technique

- Fiche IFV : Projet Alt’Fongi Biocontrôle : focus sur la plateforme mildiou 2018
- La protection du vignoble sans CMR
- Mildiou de la vigne : les leçons de 2018
- Matinée des oenologues
- JA 33, Forum de l’installation

Oenotourisme

- La Route des vins de Bordeaux en Graves et Sauternais
- Château Kirwan
- Bordeaux capitale de l'oenotourisme
- La Cité du Vin

Manifestation

- Vignerons Indépendants
- La Médocaine, exposition au château d’Issan
- Les Grandes Heures de Saint-Émilion, Association Bourg, Arts et Vins

Petites annonces